Capture d’écran, le 2020-12-07 à 12.56.46.png

Laurence Gravel en collaboration avec Lidia Langlois, Les Liaisons dangereuses, À l'est de vos entrevues, exposition en ligne, 2021

Par des processus expérimentaux, je tente de créer des espaces de réflexion autour de référents historiques, populaires ou contextuels. C’est par des notions d’hommage, frôlant la parodie, que je pratique et questionne la performance, le jeu d’interprétation et la mise en scène. Mon travail plastique se manifeste par une approche interdisciplinaire mélangeant plusieurs médiums dont l’installation, la vidéo, la photographie, le collage numérique et l’écriture. Chaque intervention est reliée par un fil conducteur; je joue avec la notion d’autoreprésentation. Je m’inspire, m’insère et paraphrase des événements ou des récits qui me sont sensibles ou qui attirent mon attention. Par exemple, je me suis déjà plu à revivre les histoires d’amour de Marie-Antoinette à Versailles. J’ai analysé le roman épistolaire Les liaisons dangereuses (Choderlos de Laclos, 1782) sans me donner la peine de comprendre l’histoire. Ou encore, j’ai récité, pendant 12 heures, les différents mandats des centres d’artistes de la ville de Québec et de Lévis. Par l’entremise de ces derniers, je pose un regard conceptuel et pince-sans-rire sur la notion de féminité et de spectacle. Dans leur finalité, ses différents questionnements participent à créer des univers narratifs décousus mêlant le mélodrame à la comédie.

  • Instagram
  • Facebook